Forum D'étudiant Scientifique

ce Forum va Vous Aidez à Vos études en Science Et à Assouvir Vos Loisirs
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  RechercherRechercher  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Les figures De style

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
anwar
Nouvel éTudiant
Nouvel éTudiant


Masculin
Nombre de messages : 16
Age : 26
Date d'inscription : 11/05/2007

MessageSujet: Les figures De style   Mer 26 Sep - 7:50:50

Les figures de style :


→ Ce sont des procédés qui visent à rendre un énoncé plus expressif.


Les figures de rapprochement:


La comparaison : elle consiste à rapprocher deux éléments, un comparé et un comparant, pour en souligner les ressemblances ou les différences. Le rapprochement des deux termes se fait au moyen d’un outil de comparaison.

Ex : Les dauphins (terme comparé) alentour sautent comme (outil de comparaison) des carpes (terme comparé). Louis Aragon

La métaphore : comme la comparaison, elle rapproche deux éléments, mais sans les relier par un outil de comparaison.

Ex : L’aurore est un cheval

Qui s’ébrouant chasse au loin les corneilles. Norge

_______________

Les figures de remplacement:


La métonymie : cette figure consiste à désigner un être ou un objet par un autre être ou objet qui a un rapport avec lui.

Ex : boire un verre (le contenant désigne le contenu). Tout Brest accourut. Chateaubriand (le nom de la ville désigne l’ensemble des habitants).

La synecdoque : c’est une forme particulière de métonymie. Elle consiste à désigner un être ou un objet par un mot désignant une partie de cet être ou de cet objet. L’inverse (le tout pour la partie) est également possible.

Ex : C’était une confusion, un fouillis de têtes et de bras qui s’agitaient. Zola (= de personnes)

La périphrase : on emploie une expression au lieu d’un seul mot pour désigner un être ou un objet.

Ex : l’île de beauté pour la Corse

L’euphémisme : on emploie à la place d’un mot, jugé brutal, un autre mot, au sens atténué.

Ex : Il n’est plus tout jeune = il est vieux.

La litote : on dit peu, pour en exprimer davantage, souvent en utilisant une forme négative.

Ex : Ce n’est pas mal = c’est très bien.

L’antiphrase : par ironie, on dit le contraire de ce que l’on pense mais le ton employé ne laisse aucun doute sur le sens véritable du message.

Ex : J’adore ta nouvelle coupe de cheveux! = je la trouve horrible.

_______________

Les figures d'insistance:


L’anaphore : on répète un mot ou une expression au début de plusieurs vers ou phrases.

Ex : Que tu es belle, ma bien aimée,

Que tu es belle! Cantique des Cantiques

L’hyperbole : on emploie des termes exagérés pour frapper le destinataire.

Ex : être mort de rire.

La gradation : on fait se suivre dans une même phrase ou un même vers des termes de plus en plus forts.

Ex : Va, cours, vole et nous venge! Corneille

_______________

Les figures d'opposition:


Le chiasme : quatre termes fonctionnent ensemble deux par deux: le 1er et le 4ème, le 2ème et le 3ème sont de même nature grammaticale.

Ex : Plus l’offenseur est cher

et plus grande est l’offense. Corneille

L’oxymore : on rapproche deux termes de sens contradictoires dans un même groupe de mots.

Ex : Cette obscure clarté qui tombe des étoiles. Corneille

L’antithèse : on rapproche dans une même phrase deux idées opposées.

Ex : N’est-ce pas toi qui pleures et Méduse qui rit? Aragon


c d'apres madariss
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.in-media-res.superforum.fr
Omayma
Admin
Admin


Féminin
Nombre de messages : 436
Age : 24
Localisation : ғoяμм d’έтμdιaηs
Emploi : αδмιηιѕтяaтяιсє
Date d'inscription : 20/01/2007

MessageSujet: Re: Les figures De style   Mer 24 Oct - 14:11:09

Merci Bien ^^

_________________
αδмιηιѕτяατяιςε
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://puzzle-junior.superforum.fr
asmae
Étudiant approuvé
Étudiant approuvé


Féminin
Nombre de messages : 46
Age : 26
Date d'inscription : 22/06/2007

MessageSujet: Re: Les figures De style   Ven 26 Oct - 12:52:21

merci beaucoup anwar
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.etudes.jeun.fr
Omayma
Admin
Admin


Féminin
Nombre de messages : 436
Age : 24
Localisation : ғoяμм d’έтμdιaηs
Emploi : αδмιηιѕтяaтяιсє
Date d'inscription : 20/01/2007

MessageSujet: Re: Les figures De style   Mer 7 Nov - 13:29:25

J'ajoute:


I- LES FIGURES DE L'ANALOGIE:

La comparaison:

\\_ Elle établit un rapprochement entre deux termes (le comparé et le comparant), à partir d'un élément qui leur est commun.
Trois éléments sont nécessaires dans l'énoncé: le comparé, l'outil (ou terme) de comparaison et le comparant. Cependant, on peut y ajouter le point commun:

Le comparé: qui est la réalité.
Le comparant: l'élément qui fait image.
L'outil de comparaison: (comme, pareil à, tel que, ressembler à, plus... que, etc.)

°Exemple: La lampe brille comme une étoile.

La lampe => le comparé_______________brille => le point commun
comme => l'outil de comparaison________une étoile => le comparant


\\_ La comparaison a une double valeur:

~ Elle explique par une image.
~ Elle met en relation deux univers.



La métaphore:

\\_ Elle établit une assimilation entre deux termes. Une métaphore peut être annoncée, directe ou filée:

>>> Dans la métaphore annoncée, le comparé et le comparant sont rassemblés dans un même énoncé sans terme de comparaison.

°Exemple: Un gros serpent de fumée noire. (Guy de Maupassant)
Un gros serpent => le comparant
fumée noire => le comparé

>>> Dans la métaphore directe, seul le comparant est exprimé.

°Exemple: Une étoile brille derrière une vitre.

>>> La métaphore filée est une suite de métaphores sur le même thème.

°Exemple:
Quel démon a doté la mer, rauque chanteuse
Qu'accompagne l'immense orgue des vents grondeurs,
De cette fonction sublime de berceuse? (Charles Baudelaire)

\\_ Comme la comparaison, la métaphore a une valeur d'illustration. La correspondance qu'elle établit entre deux objets, deux sensations, deux idées va jusqu'à l'identité. La métaphore du « serpent » précise la forme de la fumée. Mais, bien plus, la fumée devient serpent, ce qui lui donne une connotation inquiétante. La métaphore est une métamorphose.

\\_ Les clichés sont des métaphores passées dans le langage courant.

°Exemple: Être à cheval sur les principes.



L'allégorie:

\\_ Elle représente de façon imagée (par des éléments descriptifs ou narratifs) les divers aspects d'une idée, qu'elle rend moins abstraite.

°Exemple: L'Angleterre est un vaisseau. Notre île en a la forme: la proue tournée au Nord, elle est comme à l'ancre au milieu des mers, surveillant le continent. (Alfred de Vigny)

>> Dans cet extrait de Chatterton, la domination de l'Angleterre sur les mers est rendue sensible par l'allégorie du vaisseau.



La personnification:

\\_ Elle représente une chose ou une idée sous les traits d'une personne.

°Exemple: Vivez, froide Nature, et revivez sans cesse. (Alfred de Vigny).

>> La personnification de la nature accentue sa dureté envers l'homme faible et éphèmère.

_________________
αδмιηιѕτяατяιςε
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://puzzle-junior.superforum.fr
Omayma
Admin
Admin


Féminin
Nombre de messages : 436
Age : 24
Localisation : ғoяμм d’έтμdιaηs
Emploi : αδмιηιѕтяaтяιсє
Date d'inscription : 20/01/2007

MessageSujet: Re: Les figures De style   Mer 7 Nov - 13:37:51

II- LES FIGURES DE LA SUBSTITUTION:

Ce sont des figures qui comportent deux termes qui peuvent se substituer l'un à l'autre.

La métonymie:

\\_ On ne nomme pas l'être ou l'objet mais on utilise un autre nom qui lui est proche parce qu'il s'agit de son contenant, sa cause... Les deux termes y entretiennent des relations de proximité:

¤ contenant / contenu:
°Exemple: C'est un émissaire du Vatican = un émissaire du pape.

¤ Effet / cause:
°Exemple: Socrate a bu la mort = le verre de poison qui le fera mourir.

¤ origine / objet:
°Exemple: Fumer des havanes = des cigares qui viennent de La Havane.

¤ instrument / utilisation:
°Exemple: C'est une bonne raquette = un bon joueur de tennis.

¤ symbole / réalité:
°Exemple: C'est l'alliance de la faucille et du marteau = des paysans et des ouvriers.


\\_ C'est un procédé de symbolisation qui permet une concentration de l'énoncé.



La synecdoque:

\\_Figure proche de la métonymie: les mots y sont liés par une relation d'inclusion (la partie pour le tout, la matière pour l'objet)

°Exemples:
- Voici venir la saison des roses pour désigner l'été.
- Les voiles au loin desendent vers Harfleur. (Victor Hugo) [ voiles = navires ]



La périphrase:

\\_ Elle consiste en ce que l'on désigne des objets non par leur dénomination habituelle, mais par un tour plus compliqué, généralement plus noble, présentant l'objet sous une qualité particulière. C'est tout l'environnement culturel qui fait traduire.

\\_ Elle explicite le contenu d'un terme, attire l'attention sur une qualité du terme remplacé.

°Exemple: Le pays des Cèdres (pour parler du Liban). Le roi de son cœur (pour dire que c'est son amant).



L'antonomase:

\\_ L'antonomase est une variété de métonymie-synecdoque. Le cas le plus simple apparaît dans des phrases comme Napoléon est le stratège, ou X est vraiment pour nous le poète; ce qui veut dire « le type même ou le plus grand » des stratèges ou des poètes. Il y a à la fois sélection de l'attribut essentiel et choix de la valeur d'excellence d'un individu parmi tous ceux de la série.

_________________
αδмιηιѕτяατяιςε


Dernière édition par le Mer 7 Nov - 13:55:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://puzzle-junior.superforum.fr
Omayma
Admin
Admin


Féminin
Nombre de messages : 436
Age : 24
Localisation : ғoяμм d’έтμdιaηs
Emploi : αδмιηιѕтяaтяιсє
Date d'inscription : 20/01/2007

MessageSujet: Re: Les figures De style   Mer 7 Nov - 13:52:04

III- LES FIGURES DE L'OPPOSITION:

Ce sont l'antithèse, le chiasme, l'antiphrase, l'oxymore.

L'antithèse:

\\_ Elle oppose très fortement deux termes ou deux ensembles de termes.

°Exemple: Un noble, s'il vit chez lui dans sa province, il vit libre mais sans appui; s'il vit à la cour, il est protégé mais il est esclave. (Jean de La Bruyère)

>> L'antithèse oppose vigoureusement la vie du noble en province et sa vie à la cour.



L'antiphrase:

\\_ Elle exprime une idée par son contraire dans une intention ironique.

°Exemple: Quel courage! (peut en fait dénoncer la lâcheté de quelqu'un).



L'oxymore:

\\_ C'est la réunion surprenante dans une même expression de deux termes contradictoires. L'oxymore sert de support éventuel à l'antithèse.

°Exemple: Cette obscure clarté qui tombe des étoiles (Corneille)

>> Il y a bien sûr contradiction entre les valeurs sémantiques essentielles d'obscur et de clarté.



Le chiasme:

\\_ Le chiasme joue sur au minimum quatre termes. Ces termes d'une double formulation y sont inversés AB / B'A'.

°Exemple:
Et ce champ me faisait un effet singulier;
Des cadavres dessous et dessus des fantômes;
Quelques hameaux flambaient: au loin brûlaient les chaumes. (Victor Hugo)

A: Des cadavres__et__B: dessous
B': dessous______et__A': des fantômes

>> Le chiasme, dans cet exemple, rapproche des termes (B/B') ou renforce l'opposition.

_________________
αδмιηιѕτяατяιςε
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://puzzle-junior.superforum.fr
Omayma
Admin
Admin


Féminin
Nombre de messages : 436
Age : 24
Localisation : ғoяμм d’έтμdιaηs
Emploi : αδмιηιѕтяaтяιсє
Date d'inscription : 20/01/2007

MessageSujet: Re: Les figures De style   Mer 7 Nov - 14:06:26

IV- LES FIGURES DE L'AMPLIFICATION:


L'hyperbole:

\\_ Elle amplifie les termes d'un énoncé afin de mettre en valeur un objet ou une idée. Elle procède donc de l'exagération et de l'emphase. On la trouve souvent dans des textes épiques.

°Exemple: Dans des ruisseaux de sang Troie ardente plongée. (Jean Racine)

>> L'image hyperbolique donne une dimension épique aux horreurs de la guerre.



L'anaphore:

\\_ Procédé d'amplification rythmique. Elle consiste à reprendre plusieurs fois le même mot en tête de vers successifs ou de phrases.

°Exemple:
Il n'y a pas d'amour qui ne soit à douleur
Il n'y a pas d'amour dont on ne soit meurtri
Il n'y a pas d'amour dont on ne soit flétri. (Louis Aragon)

>> L'anaphore amplifie dans ces vers le sentiment tragique de l'amour déchiré.



La gradation:

\\_ Elle ordonne les termes d'un énoncé selon une progression croissante ou décroissante.

°Exemple: Ainsi, de son nez que Cyrano décrit en ces termes:
C'est un roc, c'est un pic, c'est un cap.
Qui dis-je c'est un cap, c'est une péninsule. (Edmond Rostand)



La répétition:

\\_ On répète plusieurs fois le même mot.

°Exemple:
Oh! Cèdres du Liban, cèdres de nos délires,
Cèdres de notre extase et de notre fièrté. (Charles Corm).



L'accumulation:

\\_ On fait succéder plusieurs termes soit pour appronfondir la pensée, soit pour l'enrichir ou l'agrandir.

°Exemple: Devant eux, sur de petites tables carrées ou rondes, des verres contenaient des liquides rouges, jaunes, verts, bruns, de toutes les nuances. (Bel Ami, Guy de Maupassant).



La paronomase:

\\_ Elle consiste à employer dans le même segment des termes (deux au moins) de sens différents et de parenté phonique, de manière à créer un effet assez saisissant.

°Exemple: Pâles membres de perle, et ces cheveux soyeux. (Paul Valéry)

>> Entre pâles et perle, on a plus le sentiment de l'identité que celui de la différence, ce qui aboutit à y ressortir une sorte de répétition.

_________________
αδмιηιѕτяατяιςε
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://puzzle-junior.superforum.fr
Omayma
Admin
Admin


Féminin
Nombre de messages : 436
Age : 24
Localisation : ғoяμм d’έтμdιaηs
Emploi : αδмιηιѕтяaтяιсє
Date d'inscription : 20/01/2007

MessageSujet: Re: Les figures De style   Mer 7 Nov - 14:08:37

V- LES FIGURES DE L'ATTÉNUATION:


La litote:

\\_ C'est une figure qui exprime le plus de sens en disant le moins de mot, souvent à la forme négative.

°Exemple: Va, je ne te hais point ainsi dit Chimène dans Le Cid (Pierre Corneille) à Rodrigue pour donner à entendre qu'elle l'aime envers et contre tout.

\\_ La litote permet implicitement d'exprimer beaucoup plus qu'il n'est dit.



L'euphémisme:

\\_ Il atténue l'expression d'une idée ou d'un sentiment, souvent pour en voiler le caractère déplaisant.

°Exemple: On dira « rendre le dernier soupir » pour éviter le mot mourir.

_________________
αδмιηιѕτяατяιςε
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://puzzle-junior.superforum.fr
Omayma
Admin
Admin


Féminin
Nombre de messages : 436
Age : 24
Localisation : ғoяμм d’έтμdιaηs
Emploi : αδмιηιѕтяaтяιсє
Date d'inscription : 20/01/2007

MessageSujet: Re: Les figures De style   Mer 7 Nov - 14:13:12

VI- LES FIGURES DE LA CONSTRUCTION:

Le parallélisme:

\\_ On utilise une syntaxe semblable pour deux énoncés pour rythmer la phrase ou pour orner le discours. Le parallélisme peut être rapproché de la comparaison car on compare, généralement, deux objets en les approchant l'un de l'autre pour mieux faire sentir leur valeur relative, leurs rapports, leurs oppositions...

°Exemple: Que la vie est belle! Que la nature est tendre!



L'ellipse:

\\_ Ce mot signifie « omission ». On supprime des termes qui cependant peuvent se deviner.

°Exemple: je t'aimais inconstant, qu'aurais-je fait fidèle? (Jean Racine). [...qu'aurais-je fait si tu avais été fidèle? ]



L'anacoluthe:

\\_ On provoque un écart par rapport à la syntaxe courante.

°Exemple:
Exilé sur le sol au milieu des huées,
Ses ailes de géant l'empêchent de marcher. (Charles Baudelaire)



L'asyndète:

\\_ Elle consiste en une absence systématique d'outils de liaison (conjonctions ou adverbes) entre les groupes ou entre les propositions (ou même entre les phrases).

°Exemple: Le jour tombait.La terre devenait grisâtre.J'attendais,l'oeil fixé sur la ligne des arbres où l'un des deux chemins conduisait tout droit.J'étais inquiet. (Henri Bosco)



L'interrogation oratoire (ou rhétorique):

\\_ L'interrogation, comme procédure oratoire, est une figure de rhétorique qui ressort du pathétique. On peut s'en servir pour exprimer toutes les passions vives, pour presser, convaincre, réduire et confondre l'adversaire.

°Exemple: Achille parle à Agamemnon pour Iphigénie qui lui a été promise:
Juste Ciel! Puis-je entendre et souffrir ce langage?
[...]
Qu'ai-je à me plaindre? Où les pertes que j'ai faites?
Je n'y vais que pour vous, barbare que vous êtes. (Jean Racine, Iphigénie)

_________________
αδмιηιѕτяατяιςε
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://puzzle-junior.superforum.fr
Omayma
Admin
Admin


Féminin
Nombre de messages : 436
Age : 24
Localisation : ғoяμм d’έтμdιaηs
Emploi : αδмιηιѕтяaтяιсє
Date d'inscription : 20/01/2007

MessageSujet: Re: Les figures De style   Mer 7 Nov - 14:38:11

Exercices Sur Les figures De styles:

Exercice 1Exercice 2Exercice 3Exercice 4Exercice 5Exercice 6Exercice 7Exercice 8Exercice 9Exercice 10

_________________
αδмιηιѕτяατяιςε
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://puzzle-junior.superforum.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les figures De style   Aujourd'hui à 8:57:36

Revenir en haut Aller en bas
 
Les figures De style
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Tropes et figures de style, illustrés sur un cas de culture populaire
» un/des exercices sur les figures de style - 2de
» Cours sur les figures de style, les registres en 1ere?
» Figures de style ( 4 / 3 ème /Lycée )
» exercices en ligne (figures de style- 3ème)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum D'étudiant Scientifique :: éTudes :: Lycée :: 1ère Année Bac :: Français-
Sauter vers: